Une fiction romantique
en deux tomes.

Disponible sur lulu.com

Sélectionnez votre format préféré.

Vous désirez une copie dédicacée? 
N'hésitez pas.

Copie dédicacée

Ne me quitte pas ! Un extrait.

La soirée venait de commencer. Elle s'ennuyait comme d'habitude. Elle était venue pour faire plaisir à sa petite sœur mais en réalité aurait préféré un bon film à la télé. Cette ambiance “de tonnerre” comme avait l'habitude de dire Katia ne lui plaisait guère. La musique était trop forte. La fumée des cigarettes irritait ses yeux. Elle décida de sortir un moment prendre l'air et c'est alors que tout bascula.

Il se tenait dans un coin près de la porte, le visage perdu. Leurs regards se croisèrent un instant et il y eut comme un éclair. Il lui sourit et ce sourire fit naître deux petites fossettes sur sa joue gauche. Ils se comprirent sans se parler. Ensemble, ils se dirigèrent vers la sortie.

Ils se rejoignirent sous le porche. Elle le regarda. Ses grands yeux brillaient d'une lumière mystérieuse. Il lui vint une envie subite de caresser son beau visage. Elle se demandait ce qui lui arrivait. C'était un parfait inconnu. Un instant, elle paniqua.

  • Pardon, dit-elle en reculant.
  • Attends, ne t’en vas pas! J’étais sur le point de partir. Soudain tu es apparue et tout a changé.
  • Comment? Quoi? Bégaya-t-elle.
  • Il y a un petit restaurant en face, viens avec moi, loin de tout ce bruit, dit-il en lui tendant la main.

Elle ne savait pourquoi, mais tout lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance. Sans hésiter, elle mit sa main dans la sienne et ils partirent.

֎֎֎֎
 

Le lendemain elle eut beaucoup de mal à se concentrer à la messe dominicale. À la fin du sermon du prêtre, elle se demanda de quoi parlait l'évangile du jour. Oh Seigneur, elle ne se contrôlait plus. Elle ne pensait qu’à lui depuis son réveil. Elle se remémorait chaque seconde de cette soirée merveilleuse, où ils avaient échangé leurs numéros. Allait-il l’appeler?

Après la messe, elle se dirigea vers le petit parc où d’habitude elle se réunissait avec ses deux amies Nathalie et Vanessa. Ces dernières l’attendaient déjà.

  • Bonjour les filles!
  • Tu arrives enfin, dit Vanoue. N'oublie pas que nous dînons chez Nathie dans quelques heures. Quand partons-nous?
  • Je dois me faire une manucure. Vous m’accompagnez?
  • Impossible, je dois rentrer tout de suite pour aider maman avec le dîner, répondit Nathalie. Vanoue je te ramène?
  • Attends Nathie! Ne vous retournez pas les filles. Il y a un gars superbe qui ne cesse de regarder dans notre direction. Il est peut-être intéressé par l'une d'entre nous.
  • Vanoue, arrête! Tu as trop d’imagination, répondit Angie en riant.
  • Trop d’imagination? Mais non, j’en suis certaine. D’ailleurs, le voilà qui se dirige vers nous. Oh Mon Dieu qu’il est beau! s’exclama-t-elle en posant la main sur sa gorge.
  • Bonjour...

Le cœur d'Angela se mit à battre plus fort dans sa poitrine. Cette voix... C'était lui... Elle se retourna lentement.

  • Alexandre?
  • Angela, ça va?

Vanoue n'en croyait pas ses oreilles. Angie le connaissait? Elle prit le temps de bien le regarder. Il avait fière allure et son visage était d'une beauté singulière. Angie ne lui avait jamais parlé de lui. Ah! La cachottière. Elle allait l'entendre.

  • Oui, oui, ça va, répondit Angie qui ne pouvait cacher son émotion. Je te présente mes amies, Vanessa et Nathalie.
  • Je suis enchantée, dit Vanoue en lui souriant.
  • Bonjour, dit Nathie, excusez-nous mais nous devons partir. Allons-y Vanoue, ajouta-t-elle en tirant Vanessa par le bras. Mes parents nous attendent. Angie tu as ta voiture ou tu veux que je te dépose?
  • J’ai laissé la voiture à Katia, je dois aller la récupérer à la maison.
  • Ce sera un plaisir pour moi de te raccompagner Angela, dit Alexandre. Si tes amies me le permettent bien sûr.
  • C’est parfait alors, dit Nathie. Heureuse d’avoir fait ta connaissance, Alexandre.
  • Au revoir, dit Vanoue. À bientôt j’espère.
  • Au revoir, répondit Alexandre, le sourire aux lèvres, avant de se retourner vers Angela. Il m’aurait été quasiment impossible de passer la journée sans te revoir. Viens allons-y, ma voiture est de l’autre côté de la rue.

We need your consent to load the translations

We use a third-party service to translate the website content that may collect data about your activity. Please review the details and accept the service to view the translations.